L’énigme de l’âne cabalistique chez G. Bruno et dans la culture de la Renaissance