L’économie historique de la famille est un domaine de recherche de plus en plus fréquenté, dont le rayon d’influence s’élargit progressivement, en parallèle avec le renouveau que l’histoire de la famille connaît depuis quelques décennies. Que ce soit dans l’étude de l’entrepreneuriat, de l’économie rurale, des réseaux marchands ou des corporations, la prise en compte de la famille, du Moyen Âge à l’époque contemporaine, ne se limite plus à en mettre au jour les caractères résiduels, mais signifie mener l’enquête jusqu’au cœur de leur fonctionnement. Les articles ici réunis, issus du programme de recherche Travail en famille, travail non rémunéré. Formes et acteurs du travail domestique productif en Europe, XVe-XXIe siècle , s’inscrivent dans le sillage d’une tradition ancienne d’échanges entre histoire sociale et histoire économique, entre histoire de la famille et histoire du travail. À travers une grille de lecture qui lui est propre, l’histoire du genre a enrichi ces domaines interconnectés en leur ouvrant des perspectives nouvelles. Les relations économiques entre membres des familles sont ici déclinées à partir de la problématique de la rémunération du travail, une perspective qui en mobilise d’autres, d’ordre juridique et anthropologique, également centrales pour le sujet. Qui dit famille dit hiérarchies : hiérarchies des âges et des générations, hiérarchies de genre. Qui dit famille dit conflit et, presque toujours, conflit économique. Les familles dont il est question sont celles des artisans, et d’artisans-entrepreneurs, dans des villes européennes, de Rouen à Barcelone en passant par Turin ou Vienne, et sur une longue durée, allant du Moyen Âge aux dernières décennies du XXe siècle. Le choix de la très longue durée comporte sans doute des risques, bien qu’il soit celui qui s’impose sur un sujet présentant de forts aspects de continuité, en dépit de césures historiques majeures comme l’abolition des corps de métier, l’industrialisation ou l’évolution du droit familial. La famille prise en considération par les textes réunis est à la fois la famille des corésidants, qu’ils soient ou non liés par des relations de parenté, la household au cœur des travaux de démographie historique, mais c’est aussi celle des liens de parenté, verticaux et horizontaux, agnatiques et cognatiques, et des droits qui en découlent et qui la structurent et enfin celle des liens choisis, des parentés créées par des actes volontaristes, comme dans le cas de l’adoption. La force de la parentèle « artificielle », qui crée des liens allant au-delà du cadre biologique, et de la parentèle « pratique », reconfigurant les bornes du cercle familial en fonction d’objectifs donnés, sort indéniablement accentuée par l’observation des formes de travail rémunéré et non rémunéré qui est à l’origine de notre questionnement. De manière différente mais poussées par des mobiles semblables, ces deux parentèles « choisies » émergent par de là les époques comme des formations sociales particulièrement vivaces.

Une histoire de la famille à part entière?

SARTI, RAFFAELLA
2016-01-01

Abstract

L’économie historique de la famille est un domaine de recherche de plus en plus fréquenté, dont le rayon d’influence s’élargit progressivement, en parallèle avec le renouveau que l’histoire de la famille connaît depuis quelques décennies. Que ce soit dans l’étude de l’entrepreneuriat, de l’économie rurale, des réseaux marchands ou des corporations, la prise en compte de la famille, du Moyen Âge à l’époque contemporaine, ne se limite plus à en mettre au jour les caractères résiduels, mais signifie mener l’enquête jusqu’au cœur de leur fonctionnement. Les articles ici réunis, issus du programme de recherche Travail en famille, travail non rémunéré. Formes et acteurs du travail domestique productif en Europe, XVe-XXIe siècle , s’inscrivent dans le sillage d’une tradition ancienne d’échanges entre histoire sociale et histoire économique, entre histoire de la famille et histoire du travail. À travers une grille de lecture qui lui est propre, l’histoire du genre a enrichi ces domaines interconnectés en leur ouvrant des perspectives nouvelles. Les relations économiques entre membres des familles sont ici déclinées à partir de la problématique de la rémunération du travail, une perspective qui en mobilise d’autres, d’ordre juridique et anthropologique, également centrales pour le sujet. Qui dit famille dit hiérarchies : hiérarchies des âges et des générations, hiérarchies de genre. Qui dit famille dit conflit et, presque toujours, conflit économique. Les familles dont il est question sont celles des artisans, et d’artisans-entrepreneurs, dans des villes européennes, de Rouen à Barcelone en passant par Turin ou Vienne, et sur une longue durée, allant du Moyen Âge aux dernières décennies du XXe siècle. Le choix de la très longue durée comporte sans doute des risques, bien qu’il soit celui qui s’impose sur un sujet présentant de forts aspects de continuité, en dépit de césures historiques majeures comme l’abolition des corps de métier, l’industrialisation ou l’évolution du droit familial. La famille prise en considération par les textes réunis est à la fois la famille des corésidants, qu’ils soient ou non liés par des relations de parenté, la household au cœur des travaux de démographie historique, mais c’est aussi celle des liens de parenté, verticaux et horizontaux, agnatiques et cognatiques, et des droits qui en découlent et qui la structurent et enfin celle des liens choisis, des parentés créées par des actes volontaristes, comme dans le cas de l’adoption. La force de la parentèle « artificielle », qui crée des liens allant au-delà du cadre biologique, et de la parentèle « pratique », reconfigurant les bornes du cercle familial en fonction d’objectifs donnés, sort indéniablement accentuée par l’observation des formes de travail rémunéré et non rémunéré qui est à l’origine de notre questionnement. De manière différente mais poussées par des mobiles semblables, ces deux parentèles « choisies » émergent par de là les époques comme des formations sociales particulièrement vivaces.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11576/2632911
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact